Emmaüs Alternatives s'engage pour l'inclusion numérique !

Fracture numérique Insertion professionnelle Solidarité

La fracture numérique concerne plus de 14 millions de personnes en France. Les conséquences peuvent être graves : sentiment d’échec, d’isolement, d’exclusion. 17% des habitants en France sont touchés par l’illectronisme. Luttons ensemble en créant une salle informatique dédiée aux milliers de personnes accompagnées par Emmaüs Alternatives.

Ce projet a été financé grâce à
38
14
118
21
19
52
contributeurs
Partager le projet
  • Objectifs ?

    Nous souhaitons créer une salle informatique dans nos locaux afin d’y animer des ateliers numériques pour apprendre l’outil, mettre en place des permanences de travailleurs sociaux, mais également dématérialiser toutes les démarches dont nos participants ont besoin (accès aux droits, recherche d’emploi, recherche de formation, déclaration d’impôts, réactualisation Pôle Emploi, réactualisation CAF, etc.). Notre rôle d’accompagnement et de lutte contre l’exclusion passe nécessairement par l’apprentissage, par l’utilisation de ces outils de communication, qui sont d’ores et déjà imposés à nos publics dans leur vie privée par les institutions.
  • Qui ?

    L’INSEE estime que les personnes les plus âgées, les moins diplômées, disposant de revenus modestes, seules ou en couple sont les plus touchées par le défaut d'équipement comme par le manque de compétences numériques. Toutes ces personnes souffrant de cette fracture sont le public que nous accompagnons jour après jour au sein d’Emmaüs Alternatives. Par an, l’Association accompagne 180 salariés en insertion, 40 jeunes pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance du Val de Marne, et plus de 8000 personnes bénéficient de nos dispositifs d’Action Sociale (aide alimentaire, ouverture de droits, hébergement, insertion par le logement, etc.).
  • Pourquoi ?

    L’Association propose un parcours personnalisé à chaque bénéficiaire de ses actions en prenant en compte leur individualité. Nous nous adaptons en fonction de chaque public accueilli et nous nous questionnons quant à notre accompagnement afin que celui-ci soit le plus adapté possible. La crise sanitaire a accéléré la fracture numérique. Faire ses courses, rester en contact avec ses proches, faire sa déclaration d’impôts, cela a été possible pendant le confinement pour la majorité des Français grâce au digital. Mais pour 14 millions de personnes cela a été difficile, voire impossible. L’inégalité des chances est accrue par cette illectronisme.

Objectifs ?

Nous souhaitons créer une salle informatique dans nos locaux afin d’y animer des ateliers numériques pour apprendre l’outil, mettre en place des permanences de travailleurs sociaux, mais également dématérialiser toutes les démarches dont nos participants ont besoin (accès aux droits, recherche d’emploi, recherche de formation, déclaration d’impôts, réactualisation Pôle Emploi, réactualisation CAF, etc.). Notre rôle d’accompagnement et de lutte contre l’exclusion passe nécessairement par l’apprentissage, par l’utilisation de ces outils de communication, qui sont d’ores et déjà imposés à nos publics dans leur vie privée par les institutions.

Qui ?

L’INSEE estime que les personnes les plus âgées, les moins diplômées, disposant de revenus modestes, seules ou en couple sont les plus touchées par le défaut d'équipement comme par le manque de compétences numériques. Toutes ces personnes souffrant de cette fracture sont le public que nous accompagnons jour après jour au sein d’Emmaüs Alternatives. Par an, l’Association accompagne 180 salariés en insertion, 40 jeunes pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance du Val de Marne, et plus de 8000 personnes bénéficient de nos dispositifs d’Action Sociale (aide alimentaire, ouverture de droits, hébergement, insertion par le logement, etc.).

Pourquoi ?

L’Association propose un parcours personnalisé à chaque bénéficiaire de ses actions en prenant en compte leur individualité. Nous nous adaptons en fonction de chaque public accueilli et nous nous questionnons quant à notre accompagnement afin que celui-ci soit le plus adapté possible. La crise sanitaire a accéléré la fracture numérique. Faire ses courses, rester en contact avec ses proches, faire sa déclaration d’impôts, cela a été possible pendant le confinement pour la majorité des Français grâce au digital. Mais pour 14 millions de personnes cela a été difficile, voire impossible. L’inégalité des chances est accrue par cette illectronisme.

Nos derniers articles à propos de ce projet

Les autres projets à soutenir

Se former aux outils numériques pour ne pas être exclu·e
Fracture numérique
Solidarité
Insertion professionnelle
Permettre l’autonomie en milieu rural grâce au numérique
Autonomie
Accès aux droits
Mobilité essentielle
Permettre l’accès à la formation grâce à une plateforme e-learning inclusive
Formation inclusive
Insertion professionnelle
E-learning
Former au numérique pour valoriser les actions d'Amitié Partage Roubaix
Solidarité
Insertion professionnelle
Communication digitale

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus